le safran: l'épice reine 

Auréolée de multiples mythes et légendes le safran c'est l'épice par excellence parmis toutes les autres épices. Depuis 3500 ans il a traversé l'histoire jusqu'à aujourd'hui  grace à ses vertues médicinales et cosmétiques, son pouvoir colorant, et bien sur, en premier lieu grace à ses propriétés gustatives. On en trouve les premières traces dans les iles grecques des cyclades aux alentours de -1500 avant JC. Cléopatre l'aurait utilisé dans son bain pour ses bienfaits pour la peau, et avant elle, Alexandre le grand aurait fait marche arrière en Inde, lorque se reveillant un matin dans son campement du cashmire, une nuée de fleur de safran couvrant le sol, lui aurait fait croire à un mauvais présage. Il est encore aujourd'hui associé comme l'un des symboles de l'age d'or de l'orient hellénistique. Accompagnant tout au long de l'histoire les rois et les empereurs, dans leurs triomphes et banquets, il est devenu un ingrédient mythique, associant reves et richesses, d'où son pseudonyme d'"or rouge".



En france, la culture du safran s'est dévelopée dans le sion de la conquete romaine. C'est également avec la dislocation de l'empre romain qu'il disparait. Il sera reintroduit dans le sud ouest de la francee au VIII éme siecle lors de l'invasion Maure. Elle perdurera durant le moyen age et la renaissance, avec des heuts et des bas, jusqu'à la première guerre mondiale.

En Alsace on en retrouve trace au moyen age, notament sous l'influence des villes de Bale et de Nuremberg.




Depuis une dizaine d'année, la culture du safran est de retour en France. Des jardiniers passionnés ont remis au gout du jour cette culture, notamment afin de contrecarrer l'import massif de safran frelaté. (on estime que environ 85% du safran importé en france serait d'origine douteuse).